http://www.cvbuckingham.com/wp-content/themes/Animal_Care_Theme

 

Pourquoi vermifuger ?

Il se peut que votre animal de compagnie soit contaminé par des vers sans que vous ne vous en rendiez compte. Près d’un animal de compagnie sur deux (chat et chien) est porteur de vers. Les symptômes sont généralement discrets et peu caractéristiques surtout chez le chat qui supporte de fortes infestations sans forcément présenter de manifestations cliniques. Cette absence de manifestations cliniques ne signifie pas que votre animal n’est pas parasité ni qu’il ne puisse potentiellement vous contaminer.

Les vers digestifs des chats et des chiens

Les vers digestifs qui peuvent contaminer les chiens et les chats sont des parasites. Les vers adultes vivent dans le tube digestif de leur hôte (chien ou chat). Ils sont potentiellement dangereux pour votre animal car ils peuvent causer des lésions dans différents organes avec des conséquences cliniques graves. Il existe deux types de vers digestifs susceptibles de contaminer le chien ou le chat :
Les nématodes (vers ronds) et les cestodes (vers plats, plus connus sous le nom de ténias).

La contamination

La contamination de votre animal domestique par les vers digestifs peut se faire de différentes façons. Après la contamination, les oeufs ou les larves atteignent le tube digestif de votre animal où ils évoluent en vers adultes. Ce processus est souvent précédé par une migration des larves à travers plusieurs organes du corps de votre animal, causant au passage des lésions parfois graves.

Les voies de contamination et le cycle d’évolution des larves en formes adultes sont regroupés sous le nom de « cycle évolutif » . Chaque espèce de vers digestifs possède son propre « cycle évolutif » avec ses propres caractéristiques.

Hélas, il est quasiment impossible d’empêcher la contamination de votre animal domestique par des oeufs ou des larves, car il est difficile d’éviter tout contact de votre animal avec certaines sources de contamination. Les chats et les chiens se promenant librement à l’extérieur, risquent de se contaminer en consommant des hôtes intermédiaires contaminés (rongeurs, puces, ruminants…) ou en ingérant des oeufs directement accessibles dans l’environnement extérieur (issus des matières fécales d’autres chiens ou chats contaminés). C’est pourquoi il est primordial de vermifuger régulièrement votre animal domestique (2 à 4 fois par an) en utilisant un produit adapté.

Pour les chiots et les chatons : La contamination des foetus de chats ou de chiens peut se faire par le placenta de la mère si elle est contaminée (c’est le cas des larves d’Ascaridés). Les nouveau-nés peuvent également se contaminer par le lait maternel.

Matières fécales : Les chiens et les chats infestés contaminent leur environnement par le biais de leurs matières fécales. Ils peuvent parfois se recontaminer à partir de leurs propres matières fécales. D’autres larves (larves d’Ankylostomes) peuvent pénétrer à travers la peau de votre animal et, ainsi, le contaminer.

Les puces : Les puces sont des hôtes intermédiaires pour certaines espèces de ténias (Dipylidium caninum). Les larves contenues dans les puces peuvent accidentellement être ingérées par votre animal lorsque celui-ci fait sa toilette.

Hôtes intermédiaires : Quand les chiens et les chats chassent ou mangent des animaux contaminés par des larves (rongeurs, ruminants, porcs), ces mêmes larves sont libérées dans le tube digestif de votre animal qui devient alors lui-même contaminé.

Risques pour l’homme et les enfants : Les oeufs et les larves des vers sont présents dans les matières fécales des animaux contaminés. Une contamination accidentelle de l’homme mais surtout des enfants est alors possible lorsque ces derniers jouent dans un bac à sable souillé par des déjections animales.

Les nématodes

Les nématodes sont des vers ronds (à l’aspect de spaghettis). Leur corps est rétréci aux extrémités. La longueur d’un ver adulte peut varier en fonction de l’espèce, de quelques mm à quelques cm.

Les formes adultes vivent accrochées à la paroi du tube digestif de votre animal. Les nématodes peuvent se nourrir de sang ou absorber leur nourriture à partir du bol digestif de votre animal. Il existe des nématodes femelles et des nématodes mâles qui se reproduisent dans le tube digestif.

Chaque ver adulte femelle peut produire 200 000 oeufs par jour ! Après avoir été déposés dans les matières fécales, ces oeufs se transforment en larves contagieuses (formes immatures du parasite). Ces larves peuvent à leur tour contaminer d’autres animaux domestiques. Les larves migrent dans l’organisme de leur hôte à travers différents organes causant au passage des lésions.

Les larves finiront par retourner dans le tube digestif où elles évoluent en vers adultes qui, après l’accouplement, recommenceront à produire des oeufs à l’origine d’un nouveau cycle de contamination.

Les principaux vers ronds des chiens et des chats, sont :

  • les Ankylostomes (chien / chat)
  • les Ascaris (chien / chat)
  • les Trichures (chien)

Vermifuge Cycle 1

verm_ankylostomesAnkylostomes

Nom : Ex. Ankylostoma caninum

Caractéristisques : Parasite se nourrissant de sang et vivant dans l’intestin.

Contamination : Par consommation de larves présentes dans l’environnement ou par passage direct de la larve à travers la peau de l’animal.

Longueur : Jusqu’à 1,5 cm.

Symptômes (chiens et chats): Perte de poids, anémie (muqueuses pâles), diarrhée avec présence de sang.

Attention : Risque de contamination pour l’homme (zoonose).

 

verm_ascarisAscaris

Nom : Toxocara canis, Toxocara cati, Toxascaris leonina

Caractéristisques : Vers ronds de couleur blanchâtre, ayant un aspect de « spaghettis » .

Contamination : De la mère aux nouveaux-nés pendant la gestation par voie transplacentaire, par le lait maternel ou par la consommation de larves (formes immatures des parasites) présentes dans l’environnement.

Longueur : 2 à 10 cm.

Symptômes (surtout chez le chiot) : Bronchite, toux et écoulement nasal, alternance de diarrhée et de constipation, ventre ballonné, retard de croissance (perte de poids, pelage terne).

Attention : Risque de contamination pour l’homme et, surtout, pour les enfants.

 

verm_trichuresTrichures

Nom : Trichuris vulpis

Caractéristisques : Morphologie caractéristique en flagelle, se nourrissant de sang.

Contamination : Consommation de larves présentes dans l’environnement.

Longueur : 4,5 à 7,5 cm.

Symptômes (chiens) : Les symptômes sont généralement discrets. Alternance de diarrhées sanguinolentes et constipations, amaigrissement, retard de croissance, anémie.

 

Les cestodes

Les cestodes sont plus connus sous le nom de ténias ou vers plats en raison de leur forme aplatie, en ruban. Ces vers digestifs sont des parasites qui vivent dans l’intestin grêle des chiens et des chats. Ils sont composés d’une partie antérieure leur permettant de s’accrocher à la paroi intestinale, d’un cou et d’un corps formés d’une succession d’anneaux (ou segments). La longueur des segments peut varier de quelques millimètres à plusieurs mètres !

Presque tous les cestodes sont des hermaphrodites, ce qui signifie que chacun de leur segment est pourvu d’organes sexuels mâles et femelles assurant leur propre reproduction. Les segments terminaux contiennent des oeufs et se détachent progressivement du corps pour être éliminés dans les matières fécales de votre animal.

Ces oeufs seront ingérés par un hôte intermédiaire (puces, rongeurs, ruminants) et se transforment en larves (formes immatures du parasite). Ces larves se développent dans les différents organes des hôtes intermédiaires, créant au passage des lésions (kystes) pouvant être mortelles pour l’animal en question.

Ces hôtes intermédiaires contaminés peuvent être consommés par votre chien ou votre chat. Les larves sont alors libérées dans le tube digestif de votre animal et se transforment en vers adultes. Le cycle est alors bouclé.

Les principaux vers plats des chiens et des chats, sont :

  • les Dilépididés (chien / chat)
  • les Ténidés (chien / chat)
  • les Echinocoques (chien / chat)

Cycle de vie de Dipylidium caninum

verm_dilepididesDilépididés

Nom : Dipylidium caninum

Caractéristisques : Parasite intestinal, blanc, d’aspect plat et segmenté. Chaque segment ressemble à un grain de riz et peut être aperçu dans les excréments de votre animal.

Contamination : Par ingestion d’une puce contaminée.

Longueur : Jusqu’à 80 cm.

Symptômes (chiens et chats) : Souvent aucun symptôme apparent, dans de rares cas des problèmes digestifs (diarrhée). Lors d’infestation massive, les glandes anales de votre animal peuvent être obstruées : il frotte alors son arrière train sur le sol (signe du traîneau).

Attention : Risque de contamination pour l’homme (zoonose).

 

verm_taeniaNom : Taenia hydatigena, Taenia taeniaeformis

Caractéristisques : Ver plat blanc et segmenté pouvant atteindre 5 m de longueur.

Contamination : Par ingestion de déchets d’abattoir contaminés (moutons, porcs).

Symptômes (chiens et chats) : Diarrhée. Lors d’infestation massive, les glandes anales de votre animal peuvent s’obstruer créant une irritation (votre animal se frotte l’arrière train sur le sol : c’est le signe du traîneau).

 

verm_echinocoquesEchinocoques

Nom : Echinococcus granulosus, Echinococcus multilocularis

Caractéristisques : Petit ver segmenté possédant quatre ventouses et des crochets en région antérieure.

Contamination de l’animal : Par la consommation de rongeurs (souris) ou de ruminants (mouton) contaminés.

Longueur : Jusqu’à 5 mm.

Symptômes (chiens et chats) : Généralement aucun symptôme apparent.

Attention : Risque de contamination grave parfois mortelle pour l’homme.

 

Retrouvez ci-dessous les questions les plus fréquemment posées sur la vermifugation.

1. Mon animal tousse souvent sans raison apparente. Qu’est ce que cela signifie ?

La toux est un symptôme atypique et peut être relié à de nombreuses maladies. Votre animal peut simplement avoir une bronchite ou une laryngite. Ou encore un problème cardiaque. Il se pourrait également que votre animal soit contaminé par des vers digestifs et que les larves en migration créent des inflammations des tissus pulmonaires.

2. Notre animal à des vers. Nos enfants pourraient-ils être contaminés ?

Oui, un certain nombre de vers sont transmissibles à l’homme. Les humains sont des ‘faux hôtes’ pour les vers. Cela signifie que les larves ne peuvent pas se transformer en adultes, mais qu’elles peuvent migrer dans l’organisme humain en y causant des lésions parfois très graves. Une vermifugation régulière de votre chien ou de votre chat, 2 à 4 fois par an selon son mode de vie, est également un gage de protection pour votre santé et celle de vos enfants.

3. Les vers digestifs des animaux de compagnie sont-ils vraiment dangereux pour l’homme ?

Oui, un certain nombre de vers digestifs des chats et des chiens sont transmissibles à l’homme. Les humains sont des ‘faux hôtes’ pour les vers des animaux domestiques. Les larves peuvent se développer dans notre organisme, mais ne peuvent pas se transformer en adultes. Les larves en migrant dans notre organisme peuvent causer des lésions parfois graves aux organes. Le risque est surtout important pour les enfants. Une vermifugation régulière de votre compagnon, 2 à 4 fois par an selon son mode de vie, est également un gage de protection pour votre santé et celle de vos enfants.

4. Pourquoi dois-je vermifuger mon animal régulièrement, même s’il ne présente aucun signe de contamination ?

Les symptômes visibles d’une contamination ne se manifestent souvent que lorsque l’animal est déjà fortement contaminé par des nématodes ou des cestodes. Des contaminations moins sévères ne sont généralement pas à l’origine de symptômes visibles. Cela ne signifie pas pour autant que votre chat ou votre chien n’est pas parasité. De plus, les larves pourraient contaminer les humains et nuire à leur santé.

5. Combien de fois par an dois-je traiter mon animal de compagnie ?

Un animal peut se contaminer régulièrement, même s’il n’a pas accès au milieu extérieur, il est donc important de lui donner régulièrement un vermifuge (2 à 4 fois par an selon son mode de vie). Les jeunes animaux et les femelles en gestation courent un plus grand risque et doivent donc être traités plus souvent. Consultez le calendrier de vermifugation pour un traitement optimal.

6. Dois-je vermifuger mon animal régulièrement, même s’il vit uniquement à l’intérieur ?
Si votre chat vit à l’intérieur il ne court pas un grand risque. Il se peut cependant que vous rapportiez des oeufs de vers dans votre maison (par vos chaussures par exemple). Pour avoir la certitude que votre animal soit en bonne santé, vermifugez le 2 fois par an.

7. Les vermifuges ont-ils des effets secondaires ?

Les vermifuges aujourd’hui disponibles sont extrêmement sûrs. Il se peut cependant qu’un jeune animal soit malade suite à un traitement. Ce risque existe surtout en cas de forte contamination, le symptôme révélateur étant des vomissements passagers.

8. Les vers peuvent-ils être expulsés par vomissement ?

Oui. En cas de forte contamination par des Ascaridés, les vers adultes peuvent être régurgités. Ces Ascaridés ont un aspect de « spaghettis » . Si vous en voyez, consultez au plus vite votre vétérinaire.